le premier modèle de PME internationale, depuis la nuit des temps …

J’ai eu une révélation lors de la rencontre de réseau organisée par Femmes PME début mai chez les Soeurs dominicaines d’Estavayer. J’ai réalisé que les communautés religieuses sont le premier modèle d’entreprise à la fois locale et internationale, et un modèle vraiment durable … depuis plusieurs centaines d’années. Mais quel est leur secret ?

Les communautés dominicaines ont 332 monastères (succursales) de part le monde. Ces « entreprises » ont bien créé, à l’origine, notre modèle moderne « Vision-Valeurs-Mission » ré-inventé de façon rationnelle et technologique par les Universités et autres Harvard Business School, un modèle capable de gérer localement et à distance des activités qui ont du sens et qui sont durables.

Et même avant les communautés religieuses, à la Préhistoire, dès que l’Homme a commencé à penser (la Femme aussi), les « tribus » se sont organisées. Mais dans leur cas, pour grandir, leur seul moyen de transport, de délocalisation et d’internationalisation a été d’attendre … la dérive des continents.

Mais revenons à notre modèle.

Vision Mission Valeurs

Pour toute création d’entreprise, à la base il y a cette inspiration, cette vision du patron/de la patronne de PME, ce déclencheur, cette étincelle, une situation difficile nécessitant de créer quelque chose, un produit, un service pour répondre à un manque ou une problématique, telles nos entreprises horlogères, ou bien une inspiration voire une foi à mettre son énergie au service de quelque chose, tels les premiers passages de douanes qui ont donné naissance au financement bancaire des transactions.

Et puis au-delà de la vision, il y a ces valeurs, cette énergie, un feu intérieur qui un jour enclenche le moteur et plus tard permettra de continuer à le faire tourner même dans les moments les plus difficiles.

Enfin, la mission que l’on s’est fixée, peut être complètement utopique, voire invisible et impossible : tels les grands explorateurs, les startupers les plus fous qu’ils soient, qui ont osé faire le tour du monde sans cartes dans les années 1500, ou Nellie Bly qui réalise en 1890 un tour du monde en 72 jours sans soutien financier car les financeurs estimaient qu’une femme était incapable d’un tel périple (c’était en 1890…). Ou encore la Mission peut représenter un travail titanesque, tels les moines qui ont construit les terrasses de nos vignes du Lavaux et du Valais : ils ont été les premières entreprises de construction de la région, avant même de pouvoir voir et « boire » le résultat de leur travail.

Des travaux titanesques, dans la durée, sans objectifs trimestriels, juste être inspirés et y aller, et se dire que chaque pas, chaque pierre compte, et que le bénéfice est plus vaste qu’à l’échelle de son propre soi et plus durable que son propre temps de vie.

Structure et Connexion

Ces communautés ont créé naturellement un système bi-modal. A la fois il y a de la hiérarchie, des activités et des responsabilités précises, et à la fois il y a du partage, un vrai partage.

La hiérarchie reste simple à seulement 3 niveaux : les membres de la communauté, la supérieure, et « la force » invisible au-dessus ou au-delà … mais bien là, telle l’âme d’un Steve Jobs par exemple.

Les activités précises sont encadrées par des temps « obligatoires » (de prière, de travail, …) mais sans besoin de pointage.

Concernant le partage : les décisions sont prises de façon communautaire, et il y a ces temps de réflexion-contemplation-ressourcement qui permettent de garder la « connexion » idéale pour rester sur l’essentiel.

 

De nos jours, c’est beaucoup le coaching en entreprise qui aide les entreprises à garder la vision, pour réaliser leur mission avec leurs valeurs.

Le coaching, une nouvelle forme d’inspiration « divine » appliquée à notre monde moderne ?

Garder la Vision, l’âme de la construction originelle de son entreprise, ré-aligner ses décisions et ses processus avec ses Valeurs pour réaliser pleinement sa Mission, celle de servir au mieux ses clients avec un état d’esprit positif et bienveillant pour créer des relations d’affaires et d’amitiés durables … pour les siècles des siècles….

Et vous ?

A quel moment avez-vous été le plus inspir(é)e dans vos affaires ? Comment cela a-t-il impacté vos relations et la suite de votre entreprise ?

 

Valérie Veron

[email protected]

femmes PME Suisse Romande

Valérie Véron

Valérie Véron

Passionnée par les Voyages de Saveurs, Valérie Véron est fondatrice de NaNea Traiteur en 2009 et ManaHeartFood en 2017, et les 2 activités fusionnent le 1er août 2019 sous le nom évocateur, au plus près de la Nature : Edène ~ Saveurs Essentielles. Valérie a travaillé 20 ans pour des entreprises multinationales et locales, en tant que Cheffe de projets et Consultante (innovation, achats, ventes, services informatiques). Née en France, d’origine suisse, elle a habité également au Canada, en Californie et aux Antilles. Elle est inspirée par la Nature, ses couleurs, ses odeurs et ses saveurs, tout sain'plement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *