La robotique au prisme de la propriété intellectuelle

Ce n’est un secret pour personne que la propriété intellectuelle est présente dans la plupart des activités liées à l’innovation. L’un de ces champs d’activité, qui influent sur l’évolution technologique, c’est bien celui de la robotique. Il nous faut regarder l’ensemble du processus innovant dans le domaine de la robotique, mais surtout sur le rôle que la propriété intellectuelle y joue.

Qu’est-ce que la robotique ?

La robotique est ce sous-domaine de la technologie qui s’occupe du développement des robots. Le but des premiers robots était d’automatiser les processus industriels de fabrication. Les nouvelles découvertes et les inventions en matière d’intelligence artificielle, la détection et la reconnaissance de divers objets, mais surtout le traitement des informations ont transformé la robotique d’un domaine technique, industriel, en un domaine à large application (allant du domaine médical jusqu’au juridique). Les robots actuels sont de plus en plus performants, capables qu’ils sont de se connecter à divers autres robots pour nous faciliter de plus en plus le travail quotidien.

Les implications de la robotique dans le domaine de la propriété intellectuelle

L’innovation, quand l’on parle de robots, se concentre dans les plus grandes universités du monde : aux USA, en France, au Danemark, mais aussi au Japon et en Chine. Les entreprises qui produisent de tels équipements investissent des sommes énormes dans la recherche et le développement. C’est ainsi que l’ensemble du processus d’innovation en matière de robotique prend une forme complexe. Y sont impliqués des spécialistes, forts du savoir-faire issu de nombreux domaines, qui sont capables de créer du nouveau, basé sur les nouvelles technologies en matière de puissance de moteurs, de capacité des systèmes de contrôle et de calcul.

Le processus d’innovation relève de défis technologiques si complexes qu’il ne peut se faire sans collaboration. La plupart du temps, les entreprises ne possèdent pas toutes les ressources nécessaires pour finaliser leurs inventions et elles recourent donc à une aide externe par exemple en signant des accords. Les grandes entreprises font appel aux outils de la propriété intellectuelle pour s’assurer que leurs intérêts sont bien protégés.

Pour pouvoir protéger l’innovation, les grandes entreprises se fient à des spécialistes en matière de propriété intellectuelle. Cela leur permet de protéger leurs investissements et leur donne un avantage sur le marché concurrentiel. Elles peuvent notamment faire appel à l’aide de la protection des brevets.

Paul Cosmovici

Paul Cosmovici

Me Paul Cosmovici, avocat dans le domaine des marques, brevets et designs, travaille notamment pour des clients situés en Suisse, France, Allemagne, USA ou Royaume-Uni. Il a une grande expérience dans la stratégie liée à la propriété intellectuelle. Son expérience comprend la structuration de transactions commerciales, ainsi que la protection d’actifs de propriété intellectuelle. Me Paul Cosmovici conseille des entreprises menant des activités telles que pharmacies, aliments et boissons, FMCG, logiciels, banques, fonds d'investissement et universités publiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *