Pourquoi propriété intellectuelle et innovation sont-ils synonymes ?

Le terme « innovation » signifie l’invention d’une idée et sa mise en application. Quand l’on parle de la propriété intellectuelle et de l’innovation l’on doit se référer à l’ensemble du processus qui part de l’apparition de ladite idée jusqu’au moment où un certain service ou produit est finalisé.

Qu’il s’agisse d’une petite entreprise ou d’une multinationale, cela peut nous aider à comprendre que tout type d’innovation ajoute quelque chose à la valeur de l’entreprise. La principale gageure est de faire intégrer aux clients présents ou potentiels de l’entreprise le processus d’innovation en question.

Les implications en matière de propriété intellectuelle

L’ensemble du processus d’innovation implique une série d’étapes qu’il faut généralement franchir. Parmi elles, l’on peut énumérer : définir le budget de la recherche et développement, recueillir les informations relatives au domaine devant accueillir le service/produit innovant concerné, créer des stratégies d’innovation, etc. Le plus important, quand l’on aborde le problème de l’innovation, c’est le problème de la propriété intellectuelle. Quand un certain objet se trouve au stade recherche et développement, celui-ci doit avant toute chose être placé sous la protection d’un accord de confidentialité. Comment une entreprise peut-elle s’assurer que ledit objet se trouve être à l’abri ? Sous l’égide des secrets commerciaux, les informations confidentielles restent cachées à la concurrence et l’avantage dû à l’innovation sera conservé.

L’étape suivante, du point de vue de la propriété intellectuelle, est le dépôt du brevet de l’invention. Les droits de propriété intellectuelle obtenus donneront au titulaire toute une série d’opportunités, dont : vendre le produit/service en question, le concéder sous licence, créer des partenariats d’affaires stratégiques voire des alliances afin de le commercialiser.

Un autre avantage au fait de détenir des actifs de propriété intellectuelle (qu’il s’agisse de brevets ou de secrets commerciaux) est celui d’attirer des partenaires potentiels, si l’entreprise n’a pas les reins assez solides. Ce point peut être une stratégie efficace et pourrait amener la société partenaire à signer un accord d’association.

Pour conclure, l’on peut dire que le parcours du processus innovant est long et suppose un plan stratégique conçu dans ses moindres détails. Mais s’assurer des droits de propriété intellectuelle sur des innovations augmente les chances, pour les produits/services innovants, de parvenir plus vite, et avec de plus grandes chances de succès, sur le marché.

 

Paul Cosmovici

Paul Cosmovici

Me Paul Cosmovici, avocat dans le domaine des marques, brevets et designs, travaille notamment pour des clients situés en Suisse, France, Allemagne, USA ou Royaume-Uni. Il a une grande expérience dans la stratégie liée à la propriété intellectuelle. Son expérience comprend la structuration de transactions commerciales, ainsi que la protection d’actifs de propriété intellectuelle. Me Paul Cosmovici conseille des entreprises menant des activités telles que pharmacies, aliments et boissons, FMCG, logiciels, banques, fonds d'investissement et universités publiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *