banque bitcoin opportunite

Banques traditionnelles : saisir l’opportunité du bitcoin ?

Le bitcoin est une réserve de valeur dont l’importance s’accroît encore plus lors que les banques centrales (européenne, federal reserve, etc.) ont décidé d’augmenter très sensiblement la production des monnaies actuelles.

Les investisseurs s’intéressent aux bitcoins comme moyen de préserver la valeur, un actif refuge comme l’or et l’argent, mais facile à transmettre et à gérer par le bias d’un ordinateur. C’est ça la raison pour laquelle la demande de bitcoin ne cesse d’augmenter.

En plus, il y a quelques semaines, en mai 2020, le bitcoin a eu le “halving“, c’est-à-dire la procédure par laquelle la production de nouveaux bitcoins diminue de la moitié. Cela se produit tous les quatre ans environ et entraîne une diminution de l’inflation des bitcoins, ce qui en fait une denrée encore plus rare.

Intérêt privé et institutionnel

Les investisseurs privés, grands ou petits, ont compris l’importance de protéger les actifs à un moment comme celui-ci où la dévaluation des monnaies nationales augmente et le pouvoir d’achat diminue. Nombreux sont ceux qui commencent à acheter des bitcoins pour maintenir leur pouvoir d’achat au fil des mois et des années.

C’est aussi vrai que plusieurs investisseurs institutionnels ont déjà fait leur entrée sur le marché des bitcoins et d’autres sont sur le point de le faire. La capacité à être un moyen efficace de sécuriser les actifs et son appréciation continue sur les marchés financiers ont attiré les fonds d’investissement et les banques.

Mais quels sont les obstacles auxquels les banques doivent faire face pour entrer dans le domaine du bitcoin ? Pourquoi les banques traditionnelles semblent-elles ne pas se soucier du bitcoin ou même le déconseiller ? Alors que les banques de la nouvelle génération font du bitcoin leur point fort, en gagnant ainsi des clients et un consensus.

Les banques traditionnelles voient probablement leur activité menacée par le bitcoin. Au lieu de considérer le bitcoin comme une opportunité, elles tentent de s’y opposer par tous les moyens en espérant ne pas voir diminuer leur clientèle traditionnelle. Il est possible que de nombreuses banques soient effrayées également parce qu’elles manquent de personnel interne spécialisé dans la gestion technique de la question. En fait, pour gérer efficacement les actifs en bitcoin, il faut une série de mesures importantes pour la sécurité et la protection de la privacy qui ne sont pas faciles à mettre en œuvre aujourd’hui.

Les avantages potentiels pour les banques traditionnelles

Les banques traditionnelles qui décident d’entrer dans le monde du bitcoin, rencontrent une série d’avantages significatifs.

  • Les banques peuvent proposer des bitcoins directement à leurs clients sans avoir besoin d’intermédiaires ou de gestionnaires externes supplémentaires. Il suffit qu’ils créent en interne les compétences nécessaires pour pouvoir traiter le sujet technique et de stockage;
  • Les banques traditionnelles qui commencent à proposer des bitcoins peuvent facilement acquérir de nombreux nouveaux clients, car le particulier n’a généralement pas les compétences nécessaires pour le faire lui-même;
  • Les banques peuvent obtenir de nouveaux revenus sous forme de frais de gestion et de frais de manutention;
  • Les banques pourraient également fournir à leurs clients des services de conseil supplémentaires à cet égard, qui seraient très appréciés et qui entraîneraient une plus grande confiance et un meilleur investissement de la part des clients;
  • Les banques pourraient fournir des “gateways” de paiement pour les boutiques en ligne des clients qui peuvent également acquérir des paiements par bitcoin, qui est très populaire aujourd’hui;

Les défis à relever

Toutefois, les banques traditionnelles, pour pouvoir entrer et fournir efficacement des services en bitcoin, doivent être en mesure de résoudre les problèmes suivants

  • Créer une équipe interne ayant les compétences nécessaires en matière de sécurité informatique appliquée à bitcoin;
  • Disposer d’un équipement informatique adapté (qui est également pas chèr) : “cold wallets”, nœuds bitcoin et outils de sauvegarde des clés privées
  • Avoir du personnel capable de préparer les mesures nécessaires à la préservation et à la protection des actifs de bitcoin;
  • Avoir la capacité d’expliquer correctement à leurs clients en quoi consiste l’achat de bitcoin et quels sont les risques;

La question est donc la suivante : les banques traditionnelles pourront-elles considérer le bitcoin comme une opportunité de développement, acquérant ainsi les avantages énumérés ci-dessus? ou continueront-elles simplement à s’opposer au bitcoin, en essayant de s’éloigner le plus possible du moment où elles seront contraintes d’envisager cette nouvelle et extraordinaire technologie ?

J’espère vous avoir été utile avec ce nouvel article. Avec mes articles, j’essaie toujours d’apporter une valeur ajoutée avec des informations de première qualité sur les bitcoins, la sécurité informatique et la vie privée. Je suis à votre disposition pour tout renseignement complémentaire ou toute question.

Avatar

Massimo Musumeci

Physicien depuis 1997, chercheur dans le domaine de la sécurité et de la confidentialité de l'information, qui sont devenus des éléments clés de la finance du XXIe siècle. Fournit des conseils et de l'aide aux entrepreneurs et aux investisseurs dans le domaine de la finance numérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *