securite bitcoin valeur fondamentale

Sécurité de bitcoin et valeur fondamentale

Le mécanisme de sécurité du bitcoin est fortement lié à sa valeur intrinsèque et il est donc important de comprendre comment cette sécurité est obtenue sur le réseau. Il est un peu difficile de comprendre le mécanisme de sécurité de Bitcoin car il est constitué de concepts mathématiques abstraits difficiles à représenter.

Souvent, les gens veulent comprendre comment fonctionne le mécanisme de sécurité du bitcoin et pourquoi le bitcoin peut être considéré comme vraiment sûr même s’il est décentralisé et donc sans unité centrale qui le contrôle.

Bitcoin est décentralisé, neutre, distribué. Cela signifie qu’il n’y a personne derrière Bitcoin, il fonctionne grâce à un mécanisme complexe et articulé d’algorithmes mathématiques qui établissent le protocole. Ce protocole détermine l’émission de nouveaux bitcoin et la sécurité du réseau et des transactions financières.

Mais comment cette sécurité est-elle garantie ? Et à quel point Bitcoin est-il vraiment sûr?

Les dix années qui se sont écoulées depuis sa création montrent que le bitcoin est très sécurisé et qu’il est actuellement la cryptomonnaie la plus sûre. Il est maintenue en évolution continue par un pool de programmeurs et de mathématiciens parmi les meilleurs au monde.

La sécurité du bitcoin est développée sur le processus de minage et sa proof-of-work. Le but du minage est précisément le suivant : valider un bloc de transaction, construire le nouveau bloc candidat et ensuite valider ce bloc pour qu’il puisse être ajouté à la chaîne de blocs (blockchain). Les transactions placées dans un bloc validé deviennent immuables à mesure que de nouveaux blocs sont ajoutés à la chaîne.

Au cours de ce processus, de nouveaux bitcoin sont également crées (comme si ils étaient frappées) et sont distribuées comme récompense au mineur qui a pu valider le bloc à l’aide de l’algorithme de proof-of-work.

En quel sens la blockchain est-elle immuable et sécurisée?

Un bloc peut être vu de manière simplifiée comme un conteneur pour un nombre fini de transactions. Ce bloc possède une sorte de “connecteur” cryptographique qui le relie au bloc précédent et permet la connexion au bloc suivant.

Par validation de bloc, nous entendons plutôt l’exécution d’un calcul mathématique suivant un algorithme spécifique afin de trouver une valeur précise qui rend le bloc valide selon les règles du protocole et ensuite vérifié pour être ajouté à la chaîne de blocs.

Une fois qu’un bloc a été construit et validé et ajouté à la chaîne de blocs, il devient difficile à modifier car changer une seule transaction du bloc, impliquerait le recalcul de l’ensemble du bloc et sa validation avec la dépense énergétique correspondante.

Mais si le recalcul du dernier bloc est difficile, cette difficulté augmente au fur et à mesure que de nouveaux blocs sont ajoutés après lui, car un seul changement de transaction recalculerait alors tous les blocs qui suivent le bloc courant, ainsi que le bloc courant lui-même.

La blockchain représente énergie

Il devient de plus en plus difficile de modifier une transaction. Même après l’ajout de seulement 3 blocs, la dépense d’énergie et donc de ressources serait si élevée qu’une telle manipulation serait impossible. Dans la pratique, la blockchain est de plus en plus immuable au fur et à mesure que des blocs sont ajoutés, car l’énergie qu’ils contiennent sous forme de hashrate et de preuve de travail nécessaire est si élevée qu’ils sont immuables.

C’est l’extraordinaire sécurité du bitcoin, qui est également à la base de sa valeur intrinsèque. C’est comme si chaque bloc représentait une quantité d’énergie pour protéger les données qu’il contient. Et comme la difficulté et le taux de hashrate augmentent sur le réseau, il en va de même de l’énergie nécessaire pour compléter un bloc et donc de l’énergie dont il est composé.

Cela détermine également sa valeur fondamentale. Elle peut être considérée comme déterminée par l’énergie contenue dans chaque bloc qui constitue la chaîne de blocs. Bitcoin convertit l’énergie en sécurité et enferme la valeur des transactions comme si elle était stockée dans un coffre-fort.

Avatar

Massimo Musumeci

Physicien depuis 1997, chercheur dans le domaine de la sécurité et de la confidentialité de l'information, qui sont devenus des éléments clés de la finance du XXIe siècle. Fournit des conseils et de l'aide aux entrepreneurs et aux investisseurs dans le domaine de la finance numérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *