Apprendre vite et bien : comment échanger avec d’autres entrepreneurs

« Les clients sont horribles », « Je suis au bord de la faillite », « Je n’arrive absolument pas à trouver un développeur qui corresponde aux besoins de ma boîte »…La vie d’entrepreneur est aussi et souvent faite de difficultés à surmonter, et de situations qui semblent inextricables. Alors comment s’en sortir ? A qui se confier ? 

Les invitations à des « meetups », des«apéros réseautage » ou petits-déjeuners et autres événements sont des temps précieux pour rencontrer des pairs et apprendre de leurs expériences. Mais pour éviter d’y perdre du temps et de l’énergie et en tirer pleinement profit, quelques conseils. 

1. C’est donnant-donnant 

Vous êtes startupper.euse et vous vous dites qu’un entrepreneur qui a déjà un certain bagage n’a pas de temps à perdre à vous parler ? C’est faux ! Pour lui, revenir sur son propre parcours lors d’un échange permet de réaliser le chemin parcouru, poser des jalons, structurer sa propre histoire, réactualiser son expérience, gagner en confiance. En plus, c’est valorisantL’effet est le même lorsqu’on demande à quelqu’un de réaliser un cours à partir du savoir pratique qu’il a accumulé. Je le constate souvent lors d’événements CoLab que nous organisons chez GENILEMD’un autre côté, pour les participants moins expérimentés, c’est l’occasion d’apprendre des techniques, de dédramatiser des situations… Partager est donc vraiment bénéfique pour tous les participants 

2- Cibler une problématique, et une fréquence 

Évidemment, pour que l’échange soit vraiment fructueuxle but est de se retrouver, d’une certaine manière, entre pairs, c’est-à-dire avec des entrepreneurs qui sont à un même niveau de parcours, qui partagent la même problématique précise, ou les mêmes difficultés. Pas envie de perdre de temps à écumer les afterworks? Trouvez le groupe adapté, ou la soirée thématique qui répond à votre problème du moment. Sur l’arc lémanique, les cercles spécialisés ne manquent pas: Genuine Women pour femmes entrepreneurs, le réseau des scale-up vaudoises pour les startups qui ont grandi, les sessions ciblées de CoLab pour entrepreneurs, les Mampreneurs pour les mamans patronnes etc. L’avantage de ces groupesTransparence et authenticité: on sait qu’on s’y retrouve dans un but précis, pas pour vendre un produit (c’est «no bullshit».)  De plus, les sessions d’échanges sont agendées souvent une fois par mois: une fois la date bloquée, elle s’installe dans votre emploi du temps comme une routine positive. 

3 Thérapie oui, mais constructive 

L’une des premières utilités de ces soirées, c’est de briser la solitude que connaît, forcément à un moment ou à un autre, tout entrepreneur. Pouvoir se «lâcher», dire ce qu’on ne peut pas dire à ses clients, son mari/sa femme, ses fournisseurs est essentiel, quasi thérapeutique! C’est tout l’intérêt d’un apéro, d’un échange informel. 

Mais évidemment, bénéficier de l’oreille d’un collègue, c’est aussi s’ouvrir des pistes sur de nouvelles façons de résoudre des problèmes, peut-être même trouver un.e allié.e dans des difficultés. Dans le secteur médical ou psychologique, les soignants ont l’habitude d’utiliser des «communautés de pratiques»: ils se réunissent et partagent chacun un cas complexe, et réfléchissent ensemble. C’est tout l’intérêt de lintelligence collective lorsqu’elle est formalisée: bénéficier de plusieurs regards, plusieurs cerveaux et surtout de leur mise en commun. Pour les CoLab, nous avons opté pour une formule associant présentation  « magistrale » (plusieurs «intervenants d’expérience» s’expriment sur un même thème, 10minutes chacun et répondent aux questions du public), et apéro informel. Une solution qui optimise la transmission du savoir mais permet aussi le réseautage et les échanges en face à face. 

4- La maturité pour échanger 

Tirez profit des «small talks». D’abord, n’ayez jamais peur de parler aussi avec votre concurrent: c’est gagnant-gagnant! Il est sur le même marché, cherche une solution, mais se pose peut-être des questions en d’autres termes: utile, pour aborder vos problèmes sous un autre angle! Ensuite, sachez écouter et vous remettre en question. Lors d’un CoLab récent, réunissant des startupeurs actifs sur des plateformes digitales, quatre pros ont expliqué que pour atteindre le marché alémanique, ils avaient dû passer par une présence physique sur place. Une idée qu’ils n’avaient pas forcément envisagée, à cause de son coût et de ses implications logistiques mais qui, suite aux échanges approfondis avec ces gens expérimentés, a fini par les convaincre.  

Enfin, restez authentiqueC’est là-dessus que se construira votre crédibilité et la possibilité d’avoir des retours précis, donc précieux ! 

Donc, sortez, échangez un maximum avec d’autres entrepreneurs au même stade d’avancement que vous. Cherchez surtout des échanges authentiques qui seront, c’est une certitude, bénéfiques pour les deux parties.

David Narr

David Narr

Economiste de formation, David Narr a commencé sa carrière en tant que créateur d’entreprise. Après avoir vendu sa startup active dans le domaine de l’advertgaming à une agence de communication, il prend la direction du pôle numérique de l’agence. Il rejoint ensuite GENILEM en tant que coach en création d’entreprise, pour en occuper le poste de directeur depuis 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *