La signalétique est une expérience de marque significative

La signalétique est un puissant outil de communication de marque qui permet d’établir une interaction et qui constitue une expérience de marque significative. Parce qu’en accueillant, en informant et en orientant les divers usagers au sein de vos bâtiments et de vos espaces vous déployez les valeurs de votre marque dans ce qu’elle a de plus précieux: la relation entre les humains et l’âme d’un lieu.  

Les signes qui ne trompent pas

Se diriger dans un bâtiment inconnu, du parking en sous-sol à l’endroit d’un rendez-vous, en passant par l’accueil est une expérience qui nous donne des indications sur comment la marque considère ses interlocuteurs, sur son état d’esprit et sur le sens qu’elle donne aux relations. Une signalétique, même discrète, nourrit nos perceptions et, sans que nous en soyons toujours conscients, influence durablement notre rapport à la marque comme au lieu.

Si la fonction première d’une signalétique est d’informer, d’orienter, de contrôler et de diriger, celle-ci devrait également avoir des missions plus étendues: rassurer, influencer, mettre en scène, mettre en relation, sécuriser (distanciation physique, par exemple) ou marquer son territoire.

Comprendre la situation de chacun pour mieux accompagner

Une institution, une entreprise de service, un centre commercial, un siège administratif ou une tour d’habitation, voire un quartier, sont autant de lieux d’échanges et de vie qui ont leur propre respiration comme une typologie particulière de résidents, d’employés ou d’usagers. Leurs déplacements, leurs flux comme leurs besoins sont autant de facteurs qui doivent déterminer le langage et les signes mis en place.

Ainsi, dans un EMS dans lequel les résidents se déplacent souvent courbés sur leurs cannes ou leurs déambulateurs, les éléments de signalétiques seront placés plus bas qu’à l’accoutumée. De même, les couleurs et les tailles des indications prendront en compte les difficultés de vision d’une population âgée. Une signalétique bien adaptée contribue ainsi à faire d’un lieu un espace rassurant dans lequel on se sent à l’aise.

Lors de grands événements occupant tout un cœur de ville et drainant de très nombreux visiteurs de diverses origines, la signalétique privilégiera un langage visuel simple et compréhensible de tous.

Un travail qui requiert nombre de compétences

Parce que la signalétique vise à harmoniser corps et espaces dans un ballet codifié favorisant l’orientation et les déplacements et qu’elle incite à une expérience de marque déterminante, elle nécessite la prise en compte de très nombreux facteurs et fait appel à des équipes pluridisciplinaires:

  • La typologie et les pratiques des usagers comme les flux de déplacements exigent une étude attentive réunissant un regard anthropologique, sociologique et de solides connaissances en matière d’expérience et d’interface utilisateur (UX/UI);
  • Les modes et les supports d’expression nécessitent une réelle maîtrise ergonomique et graphique ainsi qu’une bonne compréhension de la marque, de ses codes culturels et de ses langages;
  • Les exigences technologiques quant à elles ouvrent des champs qu’il convient de bien connaître (contenus adaptatifs, système de réservation de salles intégré, autorisations d’accès, gestion des informations ponctuelles).

Un acte de médiation

Si la signalétique est une sorte de médiatrice entre des espaces, des marques et des personnes, elle exige également que l’agence en charge soit une médiatrice au cœur d’un faisceau de partenaires et d’intérêts qu’il faut harmoniser. Le maître d’ouvrage, les architectes, les locataires commerciaux et les personnels constituent autant de regards qui participent à la bonne compréhension comme à la réussite d’un tel projet.

Participer à l’âme des lieux

L’importance de la signalétique en tant que discours de marque est souvent sous-évaluée. Elle est pourtant un élément majeur de la communication en ce sens qu’elle exprime et nourrit un lien et une expérience physique et émotionnelle dans un monde de plus en plus digitalisé. Comme l’odeur de marque qui se dégage d’un espace ou les vibrations qui émanent des matériaux, le langage visuel qui accompagne l’employé ou le visiteur dans ses déplacements participe à l’âme d’une architecture et d’un lieu de vie.

Caroline Mesple-moser

Caroline Mesple-moser

C'est en 1994 que Caroline Mesple-Moser prend les rênes de >moser, agence de branding & de communication, fondée 20 ans plus tôt par son père. Depuis lors, elle orchestre avec élégance le développement de l’agence et de sa clientèle, ainsi que la direction de création.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *